Imprimer

coucher soleil

 « Jean et Jacques, les fils de Zébédée s’approchent de Jésus et lui disent : ‘Maître, nous voudrions que tu fasses pour nous ce que nous allons te demander’… » (Mc 10, 35).

Cette demande de Jean et Jacques vient tout de suite après que Jésus avait annoncé pour la troisième fois sa passion, sa mort et sa résurrection (Mc 10, 32-34). Il est évident que ces apôtres ne comprennent pas Jésus et son message. Ils sont parmi les premiers qui ont suivi Jésus. Leur comportement est important pour l’ensemble des Douze.

« La bonne réputation, l’honneur, la gloire sont aussi des biens qui semblent très légitimes et auxquels cependant il faut savoir renoncer. Quelque modeste que soit notre position, ces trois enfants de l’orgueil nous poursuivent sans cesse et, avec eux, nous ne pouvons pas persévérer dans la sainte compagnie de Jésus et des Apôtres » (De Brésillac, Retraite aux missionnaires, pag. 143).

« Dans la plupart des cultures africaines, à des jumeaux on donne des noms commençant par la même lettre. Cela signifie qu'ils ont beaucoup de choses en commun en termes de caractère. On pourrait dire que ceux qui ont donné les noms de Jean, Yochanan en hébreu et de Jacques, Yaakov en hébreu (mais ils ne sont pas des jumeaux), probablement  on pensé de voir en eux des nombreuses similitudes.

Pas étonnant que les deux apportaient ce qui était commun en eux à l'égard de Jésus: leur manque de compréhension de sa mission et leurs mauvaises priorités. Apparemment, leur motivation initiale en suivant Jésus était, à la lumière de la pensée de Brésillac, "la réputation, l'honneur et la gloire."

Ce texte nous aide à rappeler que nos plans pour l'accomplissement de la mission devraient être évalués à la lumière de ce que Jésus veut et non de ce que nous voulons. Le désir de faire quelque chose dont les gens se souviennent nous amène à nous mettre d'abord avant Jésus, notre Maître, et peut faussement  nous faire croire que notre bonne volonté et nos efforts seront récompensés quand, en réalité, nous n’avons pas l'aide divine. Bien sûr, nous apportons nos dons à la mission, mais ces dons doivent être livrés à Jésus, notre Maître, qui sait comment ils doivent être utilisés correctement. Un être humain ne peut pas connaître clairement la motivation d'un autre. Dieu seulement scrute nos désirs les plus profonds et connaît nos motivations. La foi nous aide à reconnaître que nous, les prêtres, vivons dans les limites de nos faiblesses, mais nous pouvons avoir nos motivations purifiées par notre Maître (cf. He 5: 3).

Question: Nous avons la tendance à nous demander quelle est la motivation de nos actions quand elles ne touchent que de grandes choses ou de grandes idées, mais est-ce que nous nous posons la même question quand il s’agit de petites choses, de « petites vois »?

Don Phiri
Chargé de la maison SMA de formation de Kabwe – Zambie

- 9 - L'Esprit Saint viendra sur toi

- 8 - Nous avons tout laissé pour te suivre

- 7 - Vous n'avez pas encore la foi

- 6 - Qui est le plus grand

- 5 - Éprouvez les esprits pour voir s'ils sont de Dieu

- 4 - Comme les Apôtres... Remplis d'Esprit Saint

- 3 - Comme les apôtres... Allez donc, de toutes les nations...

- 2 - Comme les Apôtres... en communion avec le Christ qui nous envoie ...

- 1 - Comme les Apôtres... à la suite de Jésus, l'envoyé du Père ...