Imprimer

bresillacPermettez-moi de solliciter votre bienveillance en écrivant en faveur de la cause du « Serviteur de Dieu » : Monseigneur Melchior de Marion Brésillac, pour sa canonisation.

En effet, parmi les grands missionnaires que j’ai rencontré que j’ai rencontré lors de mes études en histoire de l’Église au petit séminaire, la vie de Monseigneur Marion Brésillac est celle qui m’a le plus impressionné.
Son nom nous était familier. Il avait la réputation d’avoir été un très Saint homme et un grand missionnaire, un homme de prière dont les convictions chrétiennes personnelles, particulièrement celles sur les missions, épousaient les directives données par l’Église.

En lui, s’incarnaient merveilleusement les paroles célèbres du Christ, « C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » (Matthieu 7 :16) et « Un bon arbre donne de bons fruits » (Matthieu 7 :17).

 

L’extraordinaire travail missionnaire de la Société qu’il a fondé, poursuivant son charisme et l’intention du Fondateur donne l’indéniable témoignage qu’il a été un évangélisateur dont l’esprit et le zèle ne peuvent être ignorés d’aucun missionnaire digne de ce nom. Je n’ai jamais rencontré Monseigneur Marion de Brésillac, mais si l’on canonise quelqu’un dans le but de présenter cette personne comme étant digne d’être vénérée et sa vie d’être imitée, alors Monseigneur Marion de Brésillac est plus que qualifié pour être canonisé.

 

Son stupéfiant esprit de sacrifice est nulle part mieux démontré que dans sa détermination d’aller en Afrique de l’Ouest alors qu’il savait que chacune des maladies mortelles de la tombe de l’homme blanc, qui à l’époque n’avait aucun remède, le tuerait surement et c’est ce qui arriva avec la fièvre jaune.

Sa vie manifesta un extraordinaire héroïsme en tant que chrétien dans tous les aspects du ministère ou de l’évangélisation.

J’ose humblement dire que Monseigneur Marion de Brésillac est digne de la plus haute reconnaissance de l’Église.

C’est la raison pour laquelle je soutiens la cause de sa canonisation au nom du Dieu Triune, le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

Que Dieu vous bénisse ainsi que la communauté.
Dans sa paix et son amour, je demeure fraternellement votre dans le Prêtre Éternel.
Recevez nos salutations de Kumasi, Ghana

Très Rév. Peter K. Sarpong SMA
(Archevêque Émerite De Kumasi, Ghana)