Imprimer

Egypt1

J’ai passé dix jours en Égypte entre le 5 et le 14 février. Bien qu’ils soient en petit nombre, j’ai trouvé que les membres de la famille SMA avaient tous un esprit positif.

La communauté SMA de Choubra est composée des Pères Robbin Kamemba du Kenya, Casimir Kieszek du District de Strasbourg et Jean-Paul Silué de la Côte d’Ivoire. Dans les prochains jours, Mgr Adel Zaki nommera Robbin curé de St Marc. Robbin aura Casimir comme vicaire. Jean-Paul termine ses études d’Arabe et de l’Islamologie à Dar Comboni. Il y a aussi deux prêtres du Nigeria dans la communauté, un du diocèse de Kontagora et l’autre de la Congrégation des Spiritains. Les deux se prénomment Isa. Ils étudient l’Arabe et l’Islamologie. Il y a aussi Yakub, un séminariste diocésain que Mgr Zaki a confié à Robbin pour quelques mois. Peddy, un stagiaire Zambien, fait actuellement son stage pastoral dans une paroisse en Haute-Égypte.
St Marc est une ruche d’activités, même si la communauté catholique latine est maintenant très réduite. Les gens se souviennent de l’excellent travail accompli par les SMA dans le passé. L'église est bien utilisée par les Coptes et le local adjacent est très actif. Il y a aussi une école pour les handicapés, qui est une bonne occasion d’animation missionnaire par nos membres SMA là-bas. A côte de St Marc, les Sœurs NDA gèrent une école et leur travail est très apprécié. J’ai eu un bon repas avec les sœurs dans leur couvent.
Les Pères Farid Ibrahim de Lyon et Gennaro, un membre honoraire Égyptien, vivent au presbytère et servent à la Basilique à Héliopolis. Farid prendra bientôt une année sabbatique et Jean-Paul assurera certaines fonctions dans les environs d’Héliopolis.
J’ai rencontré Mgr Zaki à plusieurs reprises. Il reconnaît la contribution de la SMA dans le vicariat. Il souligne que le vicariat ne pourrait fonctionner sans cette contribution. Il souhaiterait que nous puissions mettre en place une équipe dans son vicariat.

 Egypt3

Au couvent des soeurs NDA

 Egypt2

A Héliopolis, avec Mgr Adel Zaki,
et les pères Génaro et Farid

 Egypt7

Avec Mgr Ibrahim, patriarche copte

 Egypt4

avec Mgr Bottros, évêque de El Minya 
et quelques un de ses prêtres

 Egypt5

Devant le monastère d'El Moharaq

 Egypt6

avec Mgr Youssef, évêque de Sohag
et quelques uns des ses prêtres


Le point culminant de mon voyage a été une visite de trois jours dans trois diocèses en Haute-Égypte : El Minya, Sohag et Assyout. Les stagiaires font leur expérience pastorale dans ces diocèses depuis de nombreuses années. J’ai trouvé l’accueil des évêques, des prêtres et des gens très chaleureux. Les stagiaires laissent une grande impression pour la courte période qu'ils y passent. Chacun des évêques de rite copte catholique ainsi que le patriarche catholique copte que j’ai rencontré au Caire, sont convaincus qu’il y a une mission pour la SMA en Haute-Égypte. Chacun a promis une hospitalité. J’ai été impressionné par la qualité de la vie, mais j’ai pu voir aussi qu’il y a de réels besoins nécessitant une présence missionnaire. Les vocations au sacerdoce sont nombreuses et tout indique que certains jeunes hommes seraient ouverts à un appel missionnaire. Il est à noter que les prêtres n’ont pas hésité à proposer aux jeunes des paroisses des brochures concernant la vocation SMA.
La mission SMA en Égypte est importante et notre devoir est de renforcer petit-à-petit chaque année l’équipe. L'étude de l’Arabe n’est pas chose facile et cela requiert un engagement d’au moins deux années. La mission en Égypte n’est certainement pas pour les gens anxieux. Mais c’est un lieu clef de l’engagement auprès du monde de l’Islam, et il est donc très naturellement conforme au charisme de la SMA. Nous discuterons à travers les moyens habituels de la possibilité d’avoir une présence en Haute-Égypte. Je suis convaincu que cette ouverture stimulera de manière vitale toute la mission en Égypte.