Imprimer

Mgr Michel CARTATEGUY a demandé à Sa Sainteté Le Pape François de le décharger de sa responsabilité d’Archevêque de Niamey

Le Saint Père a accepté sa demande et a nommé Mgr Laurent  Lompo, comme 2 ème Archevêque de Niamey.
L’annonce a été faite le Samedi 11 octobre 2014 à 12h à Rome au Vatican. 

 Tous nos remerciements vont à l’endroit de Mgr Michel Cartatéguy qui a exercé son ministère épiscopal pendant 15 ans au service de l’Eglise du Niger et nous adressons toutes nos chaleureuses félicitations à Mgr Laurent Lompo, notre nouvel Archevêque.Mgr Cartatéguy et Laurent Lompo

Que Dieu les gratifie de ses abondantes bénédictions ! 
Fait à Niamey le 11 octobre 2014
Père Gabriel Nizeyimana
Vicaire Episcopal

Ordination épiscopale Mgr Lompo

 

 

 

 

Lettre de Mgr Michel Cartatéguy

Niamey le 12 octobre 2014

Bien chers tous,

Merci pour votre message amical à l’occasion de la nomination de Mgr Laurent Lompo comme 2ème Archevêque de Niamey.

Cette nomination me réjouit comme elle réjouit toutes les communautés chrétiennes et musulmanes du pays tant Mgr Laurent Lompo, fils de cette terre nigérienne, est apprécié et estimé pour ce qu’il est dans notre Église comme dans notre pays. Il saura guider le peuple de Dieu qui est à Niamey avec compétence, abnégation et serviabilité en apportant dans ses orientations, ses actions et ses relations la marque particulière de sa devise épiscopale : « Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. » (Actes 20,35)

Je prie de tout mon cœur pour qu’il continue à donner le meilleur de lui-même pour recevoir en retour la récompense de l’Apôtre qui est celle de voir son peuple grandir en sainteté de vie et en amitié avec le Christ.

Le jour de mon ordination épiscopale, j’ai choisi comme devise « Qu’il grandisse et que je diminue. » (Jean 3,30) Cette parole de Jean-Baptiste alors qu’il baptisait près de Salim, je l’ai faite mienne parce qu’elle est ajustée à la spiritualité et la volonté du Fondateur de la Société des Missions-Africaines, Mgr de Marion Brésillac qui demandait à ses missionnaires de fonder des Eglises locales, mais de ne jamais en devenir les propriétaires. En prélude au temps de la récolte qui appartient à Dieu, celui de la floraison est arrivé, me semble-t-il, et il me faut labourer autrement sur une terre qui ne l’est pas.

Le dynamisme de l’Eglise locale de Niamey avec son clergé autochtone naissant qui n’est certes pas suffisant mais qui est prometteur et l’émergence d’un laïcat conscient de plus en plus de ses responsabilités m’autorisent à me retirer pour laisser la place et toute la place à un fils du pays qui saura mieux que quiconque conduire le peuple de Dieu qui est à Niamey.

J’ai demandé au Pape François de m’accorder un temps sabbatique pour une reprise intellectuelle et spirituelle avant de me rendre disponible à nouveau pour une responsabilité qu’il souhaite me confier comme on me l’a déjà signifié à Rome même si mon grand et unique désir serait de continuer à servir l’Afrique avec ma famille religieuse sma dans une de ses équipes presbytérales missionnaires.

Pour l’instant, je reste le temps qu’il faudra auprès de mon successeur pour une passation de flambeau afin de garantir la victoire de la course qui continue au rythme accéléré du quotidien. De nombreux dossiers sont en instance et j’ai le devoir de leur donner suite pour que Mgr Laurent commence à exercer sa charge dans de bonnes conditions.

Je remercie chacune et chacun de vous pour tout le soutien spirituel, moral et financier que vous m’avez apporté pendant les 15 ans de mon épiscopat à Niamey et j’espère que vous continuerez à accompagner mon successeur de la même manière que vous l’avez fait pour moi, avec l’amitié et l’affection qui vous caractérisent.

Cordialement en Christ.

+ Michel Cartatéguy