Imprimer

 

Le Supérieur Général et les Etudiants en philosophie au Togo

Le Supérieur Général depuis le mois d’Octobre et ce jusqu’en Décembre à de manière continuelle été « en route ».

Il a fait une visite canonique de deux semaines en Irlande accompagné du Conseiller Général, P. Rozario.

Cet article relate brièvement sa visite à la Région du Togo du 2 au 15 Novembre 2015, celle d’Abidjan où il a participé à la rencontre du Comité d’Administration de l’ICMA (Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan) et ses neuf jours en Sierra Leone du 5 au 14 Décembre 2015.

 

1- TOGO

C’était ma première visite au Togo. J’avais déjà beaucoup entendu parler de ce pays pendant longtemps et vivant à via della Nocetta avec Didier Lawson, Paul-Marie Amégashie et Alexis Basoma qui sont tous originaires du Togo, j’avais hâte d’effectuer ce voyage. Je ne fus pas déçu. J’ai pu constater partout où je suis allé que les confrères font un travail merveilleux de missionnaire ; l’esprit de Brésillac est en effet présent en tous nos missionnaires.

Visit to Togo 004Au cours de cette visite, j’ai eu l’opportunité de rencontrer les évêques des diocèses où nos confrères travaillent notamment Mgr. Dénis Amuzu-Dzakpah, archevêque de Lomé, Mgr. Jacques Danka Longa, évêque de Kara et Mgr. Ambroise Djoliba, évêque de Sokodé. J’ai aussi eu le plaisir de rencontrer tous les confrères qui travaillent dans la région du Togo, sauf un. Pendant ces deux semaines j’ai rencontré respectivement le conseil du District-en-Formation Golfe de Guinée et celui de la Région.

J’ai rendu visite aux paroisses d’Avepozo et d’Adamavo qui sont à Lomé. Gustave Kotubetey et Jean de Dieu Ahorloo travaillent dans celle d’Avepozo, anciennement station secondaire d’Adamavo. Avepozo est une paroisse en pleine construction. Construction de la communauté et des bâtiments. L’équipe de prêtres qui y est vit dans une maison en location. L’équipe à en perspective de construire un presbytère. Quant à la paroisse d’Adamavo, elle est dirigée par les pères Nelson Bediako, Godfrey Naika, Alcide Dick et Wilfried Tagba, qui attende son visa pour l’Afrique du Sud. Alors que le P. Wilfried Tagba vit au Centre SMA qui partage la même cours que la maison de formation, les autres pères louent aussi une maison non loin de la paroisse d’Adamavo. Ce qui ressort de cette visite d’Avepozo et d’Adamavo, c’est que la pastorale est quelque peu entravée par le manque de logements pour les prêtres.

J’eu aussi l’occasion d’aller à Noepe pour prier sur la tombe de Monseigneur Joseph Strebler et rendre visite aux sœurs de l’institut Notre Date de l’Eglise.

Les P. Sévérin Kinga et Gustave respectivement supérieur régional et vice supérieur de la région du Togo étaient mes guides et de plaisante compagnie allant à Kara au nord du pays. Nous avons passé une nuit à Awanjelo dans la mission du P. Lukasz Kobielus et avons vu la belle église orthogonale qu’il construit et dédiée à Saint Jean Paul II. Les travaux devraient finir puis l’église consacrée dans un an.

D’Awanjelo, nous sommes allés à la mission de Saoudé où nous avons vu de nombreux sanctuaires, églises et centres de retraite construits par le P. Alphonse Kuntz dans les collines environnantes de Saoudé. Ce fut très impressionnant. Ici dans le nord, j’ai aussi rencontré Donald Zagore, un de nos jeunes prêtres qui étudie la langue des autochtones. Le diacre Noel Battona est aussi dans cette partie du Togo où il fait son stage pastoral.

La visite à Kara m'a aussi donné l'occasion de rencontrer David Roberts et Gray Plunkett, deux laïcs missionnaires de la Fraternité Laïque Missionnaire (FLM). Tous les deux font un excellent travail de traduction de la Bible dans les langues locales. A Sokodé j’ai rencontré Tomaszewska Malgorzata, un laïc missionnaire du DF Pologne très engagé.

Visit to Togo 099Toujours au Togo, je me suis rendu au Village de Renaissance de Yao-Copé. J’y ai rencontré le P. Bernard Bardouillet. Le Village de Renaissance est un projet de réhabilitation et de réinsertion des ex-prisonniers, il avait été établi par le défunt Père Charles Cuenin. Un des faits saillants de l'ensemble du voyage a été la visite au P. Perrin au Sanctuaire Notre-Dame de la Merci à Sotouboua. A 90 ans, il est débordant d’énergie et d’un sens remarquable de la mission. Son corps frêle et sa faible capacité d’audition ne sont en aucun cas un frein à sa détermination de poursuivre ses innombrables projets. Son dernier projet est de construire une université à Sotouboua. A ce propos, il affirme ne pas vouloir quitter ce pays, le Togo, avant d’avoir inauguré cette université.

A Tchebebe j’ai rencontré le P. Marian Szatkowski de la Pologne et le stagiaire Tchikos de la Zambie. Jan Kupis n’était pas encore de retour de vacances. Nous sommes allés à Affosolakope pour les messes du dimanche avec Valere Mupidi et Pascal un stagiaire originaire du Ghana.

C’était réconfortant et rassurant de voir tous les confrères faire montre d’un enthousiasme missionnaire vrai.

De retour à la maison régionale à Lomé, j’ai rencontré l'Amicale SMA du Togo et nous avons bien échangés sur la façon dont elle peut soutenir la SMA en particulier dans le domaine de la formation. Le temps passé à la maison régionale m'a aussi permis de rendre visite à Michel Savadogo, qui terminait sa maîtrise et se préparait à aller au Kenya pour une formation auprès du SHALOM Centre dans l'espoir de mettre en place un bureau de Justice et Paix pour le DF à son retour.

J'y ai aussi passé trois jours à la maison de formation à Agodeke. Là, j’ai prié sur l’impressionnante tombe du Père Gérard Bretillot. Les pères Jan Kupis et Silvano Galli venaient tous deux de vacances, ils s’étaient donc joints à moi pour la visite à la maison de formation. J’y ai rencontré trois membres de l’équipe de formation notamment les pères Samuel Agbeme, André Chauvin et Marcin Reczko. Le P. Lofias Yeboua étant absent pour raison de soins médicaux. Tous allaient bien et chacun abat un excellent travail pour préparer nos jeunes candidats à être des missionnaires dans l'esprit de Mgr de Brésillac. J’ai aussi rencontré de manière individuelle 36 étudiants sur un effectif de 38 les deux autres étant absents pour des raisons de deuils dans leurs familles respectives. J’ai pu constater que dans l'ensemble que ce sont des jeunes hommes qui cherche de manière qualitative à discerner et à vivre une vocation missionnaire.

Ma rencontre avec l’équipe d’administration du DF Golfe de Guinée composé de Fabien Sognon, Narcisse Seka Ogou et du secrétaire Dennis Etti, m'a permis de voir de façon probante le grand travail entrepris par le DF. La planification de l'avenir était un élément clé de notre réunion. Elle se voit déjà à travers la rénovation du siège du District comme approuvé par le Conseil Plénier. De ce que j’ai vu, je crois que ce sera un bâtiment très solide qui devrait servir le DF dans l'avenir.

Visit to Togo 077Bien sûr, la visite n’était pas que travail et sans jeu. A l’occasion, nous avons célébrer la vie et la visite de trois différentes communautés des sœurs NDA à ajoutés sa note à la jouissance et la productivité de la visite.

Je voudrais adresser mes sincères remerciements à tous ceux qui ont fait de ma visite, une visite aussi agréable qu’intéressante. Un merci spécial aux deux conseils du DF et de la région, qui n'ont ménagés aucun effort pour faire de cette visite une visite fructueuse.

 

2- ICMA – ABIDJAN - Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan

En ma qualité de président pour les deux prochaines années du CIF [Comité des Instituts Fondateurs] à Rome, je suis venu participer à la réunion du Comité d'administration de Novembre à l’ICMA. Le changement de nom du CFMA à l’ICMA semble s’implanter de plus en plus bel et accepté par tous. Ce fut une réunion très dense affilée sur deux jours et il est clair que beaucoup de travail a été fait à l'ICMA même si les défis restent encore nombreux. Quatre de nos confrères participent actuellement à la vie de l’ICMA, ce sont les pères Paul Ennin qui en est le recteur, Patrice Dossoumou l’économe, Simon Onoja professeur de Missiologie et Jean-Louis Théron directeur du BIRD, ils sont à féliciter pour la qualité de leurs travails tout comme Remi Fatcheoun qui y fit un excellent travail en tant que Directeur des études.

Ma brève visite à Abidjan m'a aussi permis de visiter la maison régionale. Là, les pères Dario Dozio et Bernard Ramon sont occupés à de nombreuses tâches; ils ont déjà lancé la construction d'une salle polyvalente, approuvé par le Conseil Plénier.

 

3- SIERRA LEONE

Ma visite en Sierra Leone était une autre visite que j’attendais beaucoup. J’y ai trouvé tous nos trois confrères, à la mission de Kwama, en grande forme. Patrikson Francis, David Agbevanoo et Valery Aguh sont tous fortement impliqués dans l'établissement d'une image très positive de la SMA en Sierra Leone.

Sierra Leone Dec 15 277La mission de Kwama est une station secondaire de la paroisse de Waterloo. Tous les trois pères donnent une aide considérable quant à la visite des stations secondaires paroisse pendant le week-end. Nous espérons pouvoir signé un contrat avec l'évêque pour séparer les missions de Kwama et de Newton de la paroisse principale afin qu’elles soient plus autonomes, avec la désignation de paroisse. Nous devrions bientôt signer un contrat avec l'évêque concernant le Sanctuaire Notre-Dame que la SMA est déterminée à bâtir en l'honneur de Mgr de Brésillac. Malheureusement le terrain initialement prévu à cet effet n’est plus disponible. Cependant, avec la collaboration de l'évêque, deux autres terrains ont été identifiés et nous espérons entamer ce projet de Sanctuaire à l’horizon 2016. Ce qui est clair et très encourageant c’est que Mgr Edward Tamba Charles est entièrement favorable à ce projet et souhaite qu'il soit géré comme un projet de collaboration entre la SMA et le diocèse. Un contrat sera signé à cet égard.

Je voudrais ici partager quelques impressions de cette visite:

Cependant, de loin, la chose la plus impressionnante est la nature extraordinaire de la réponse que nos confrères ont donnée au cours de la crise d’Ébola. Ils ont littéralement mis leur vie en danger en exerçant leur ministère auprès des plus abandonnés. Je n’en doute pas, Brésillac lui-même les a protégés. L'évêque m'a dit qu'il était véritablement inquiet parfois pour leur sécurité. Il a ensuite dit : «ils ont montré un niveau de courage que je ne pourrais jamais espérer égaler et ils ont fait l’honneur et la fierté de l'Eglise catholique, ici en Sierra Leone». Beaucoup d'autres ont rendu témoignage dans ce sens. En effet, ils ont vraiment bien fait. Merci à vous Patrikson, David et Valery. Vous avez fait la fierté de la SMA et je suis fier d'être votre frère SMA

Fachtna O’Driscoll SMA
Decembre 2015