Imprimer

akaeric

"C’EST JESUS CHRIST SEIGNEUR QUE NOUS PROCLAMONS"

“Ce n’est pas nous-mêmes, mais Jésus Christ Seigneur que nous proclamons. Quant à nous-mêmes nous nous proclamons vos serviteurs à cause de Jésus » (2 Cor 4, 5).

« La mission apostolique, dont on a parlé dans le contexte, est présentée comme une lumière qui, auparavant, a éclairé le cœur des Apôtres afin qu’à leur tour ils cherchent de la faire resplendir, par la prédication, devant le monde entier. L’apostolat est lumière parce que les Apôtres ne prêchent pas eux-mêmes mais l’Evangile » (Cipriani).

« Je viens à vous, le saint Evangile à la main. Je désire que (…) ce livre divin soit constamment sous nos yeux et que nous considérions les vérités qu’il renferme comme nous étant adressées par Jésus Christ en personne s’entretenant directement avec nous » (De Brésillac, Retraite aux missionnaires, p. 20).

« L’évangélisation des milieux ruraux en Afrique nous amène souvent à être confrontés aux questions de développement. Comment parler de Jésus Christ à des peuples qui n’ont pas accès aux services publics de base ? Comment se joindre à eux pour contribuer à l’amélioration de la qualité de vie ? Les réponses à ces questionnements nous poussent à nous engager dans des actions humanitaires au profit de ces populations qui nous ont accueillis comme missionnaires. Nous sommes tentés de nous demander si nos actions humanitaires ne sont pas en réalité un prosélytisme déguisé.

Depuis 2014 je suis à Foya, un milieu rural de Lofa County au Liberia où les questions de développement local sont d’actualité. Mes paroissiens me reprochent souvent de les embarquer dans des projets humanitaires au profit des non catholiques. « A quoi cela sert-il quand on sait que les bénéficiaires ne viendront pas grossir le rang des catholiques que nous sommes » disent-ils. Je leur rétorque « Au milieu de vous (les paroissiens) je fais tout pour que vous connaissiez Jésus de mieux en mieux pour qu’il imprègne votre vie et la transforme. Par contre, les projets humanitaires au profit de tous (catholiques ou pas) sont l’expression de notre engagement en tant que communauté chrétienne à servir Jésus à travers ces personnes dans le besoin. Jésus lui-même dit : « Tout ce que vous avez fait au plus petit de miens, c’est à moi que vous avez fait. » (Mt 25, 40). Le Jubilée de la Miséricorde nous a fait méditer beaucoup sur Mt.25, 31-46 et les œuvres de Miséricorde.

Ainsi notre engagement dans les actions humanitaires loin d’être un prosélytisme déguisé est un militantisme de foi afin de servir Jésus Christ que nous proclamons et qui est configuré aux peuples qui nous reçoivent et surtout aux plus nécessiteux ».

Eric Aka SMA
Côte d’Ivoire. Liberia