Imprimer

Dieudo 770x315

L’année de grâce 2017 accordée par le Seigneur a porté des fruits exceptionnels de l’espérance de foi de la mission évangélisatrice en terre dahoméenne. Elle a couronné de gloire, l’annonce prophétique de la Bonne Nouvelle du Salut pour laquelle nombres de vaillants hérauts missionnaires de la Société des Missions Africaines (SMA) et des sœurs de Notre Dame des Apôtres (NDA) ont donné leur vie à la suite du Maître, le Seigneur Jésus-Christ.

La moisson a vraiment été abondante. En réalité, depuis l’arrivée des pères Francesco Borghero et Francesco Fernandez au Dahomey le 11 avril 1861, l’ouverture historique de la SMA aux Africains est due à l’Assemblée Générale de 1984. Ainsi, le premier prêtre béninois sma, le p. Donatien Djohossou a été ordonné le 16 Septembre 1995. La plus grande prouesse a été réalisée par la célébration de l’année jubilaire des 150 ans d’évangélisation du Bénin le 11 avril 2010 qui a été ouverte par l’ordination à Agoué de quatre prêtres SMA béninois, les pères Josée Cakpo, Anselme Yonlonfoun, Valentin Fadègnon et Désiré Salako, l’actuel Supérieur de Bénin/Niger. Jusqu’à là, le nombre de prêtres béninois sma était 22 en 2015 après l’ordination des pères Habib Akpata et Désiré Tinvi. Les ordinations arrivent toujours à compte-gouttes. Après le record de 2010, il a fallu attendre donc cette année 2017 pour assister, pour la première fois de son histoire, à ce que nous appelons ici le septénaire sacerdotal : l’ordination presbytérale de sept confrères SMA béninois au cours d’une même célébration. Il s’agit des pères Anicet Agoli-Agbo, Cyrille Houénou, Dieu-Donné Dissou, Sylvestre Tchégbéhou, Thierry Aïmadé, et Ulrich Houénahin. C’est effectivement une année de grâce accordée par le Seigneur.

Cette cérémonie a été présidée par Monseigneur François Gnonhossou, SMA évêque de Dassa. Elle a connu également la présence de Monseigneur Dennis Kofi Agbenyadzi, SMA évêque de Berberati en République Centrafricaine. Le nombre de prêtres concélébrants avoisinait une centaine majoritairement SMA mais aussi avec une forte présence des prêtres des différents diocèses du Bénin, et même du Niger, du Nigéria, du Togo, du Ghana, de la Côte d’Ivoire pour ne citer que ceux-là. Hormis, les parents et amis des ordinands venus de Covè, Zangnanado, Houèdo, Porto-Novo, Godomè, Dohissa, Tchatchégou, ouèdèmè etc., la communauté paroissiale de Zogbadjè, sous la direction de son curé, le père Josée Cakpo, s’est mobilisée et s’est vraiment investie pour faire de cette cérémonie inédite, une fête simple mais très belle. En effet, malgré une pluie torrentielle qui s’est abattue sur tout le plateau de Cotonou et Calavi ce matin du samedi 1er juillet 2017, force était de constater l’immensité des fidèles qui, non seulement ne voulaient pas se faire compter l’événement mais aussi pour communier physiquement et spirituelle au mystère du sacrement de l’ordre par lequel Dieu notre Père associe la fragilité humaine à l’œuvre du Salut du genre humain en son Fils Jésus-Christ. Cette cérémonie, commencée à 9h30 avec la procession s’est achevée par la bénédiction épiscopale vers 13h00 suivie d’un banquet très riche offert à toute l’assistance.

donndisAu-delà de toute sa festivité, cette ordination sacerdotale de sept confrères SMA du Bénin revêt un sens hautement théologique et missionnaire, dont ont fait bel écho Mgr François Gnonhossou dans son sermon, le père Désiré Salako dans son discours de remerciements et le vice-président du conseil paroissial dans son allocution et qui mérite appropriation et approfondissement dans nos différentes approches de la mission SMA dans le monde d’aujourd’hui.

P. Dieu-Donné Bayéman Acéréou DISSOU, sma

SMA Generalat - Roma