Imprimer

Godfrey

L’œcuménisme dans le secteur pastoral du doyenné Lomé-Est, Togo

L’œcuménisme, un échange entre les Églises chrétiennes devient de plus en plus une réalité vécue au quotidien.

Le comité œcuménique de notre secteur pastoral de Lomé-Est, Togo est composé des responsables venant de trois (03) Églises : Catholiques, Méthodistes et Évangélique Presbytérienne du Togo (EEPT). Les responsables sont élus pour un mandant de trois (03) ans renouvelables une fois. Cette commission a pour tâche de préparer les rencontres et les activités œcuméniques tout au long de l’année pastorale.

Pour cette année, le thème de la Semaine de prières pour l’unité des chrétiens et pour toute l’année est : ‘Ta main droite, Seigneur, éclatante de puissance’ (Ex 15,6). En fait, nous suivons le programme préparé et publié conjointement par le Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des Chrétiens et la Commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Églises. Le comité œcuménique a adapté ce programme et nous a proposé certaines rencontres et activités que nous avons vécues ensemble tout au long de la Semaine de la prière pour l’unité des Chrétiens. Les rencontres ont été des occasions pour écouter la Parole de Dieu et prier ensemble.

Ainsi, nous avons eu des rencontres de prières chez les Catholiques, les Évangéliques et les Méthodistes. La grande cérémonie d’ouverture de la Semaine œcuménique a commencé le jeudi 18 janvier 2018 dans l’église Catholique Sainte Thérèse d’Adamavo. C’est le Pasteur de l’église Évangélique qui a présidé la prière et a fait l’homélie. Le Curé de la paroisse Catholique a présidé la cérémonie et a prêché dans l’église Évangélique Presbytérienne du Togo. La grande cérémonie de clôture a été dirigée par le Pasteur de l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo, et qui a aussi fait la prédication.

L’ambiance fraternelle

Les rencontres ont été caractérisées par une très bonne ambiance de chaleur fraternelle entre les fidèles de ces trois Églises. Les responsables et les fidèles des trois Églises se sont partagé les rôles pendant les célébrations liturgiques. Ceci a permis une participation active de tous les fidèles.

Le comité a invité trois chorales de chaque Église. Les différents hymnes chantés ont donné plusieurs couleurs aux célébrations liturgiques. Les intentions de prières d’intercessions ont été également faites par les fidèles des trois Églises. Il y a eu un temps pour les chants de louanges à chaque rencontre. Ceci a permis aux fidèles de louer le Seigneur en dansant ensemble comme les enfants d’un même Père. Comme les années précédentes, il y a eu un concert de chants spirituels qui a été organisé dans l’après-midi du dimanche 21 janvier 2018 dans l’église Évangélique Presbytérienne du Togo. Ce concert a rassemblé les enfants, jeunes et adultes des trois Églises. Chaque chorale a eu droit à un temps de prestation. Ce fut une opportunité pour chanter et danser aux sons et aux rythmes Africains.

Aussi, dans ce cadre œcuménique, un match de football a été organisé. Pour symboliser notre mission dans le monde, il y a eu une cérémonie d’échange de bougies. Cette cérémonie a permis à chacun de nous de s’approcher de ses frères et sœurs dans l’assemblée. C’était un moment fort de vie fraternelle.

Un temps de la redécouverte

Les rencontres œcuméniques de cette année ont donné une fois encore aux fidèles des trois Églises l’opportunité de se découvrir et de se connaître davantage. L’Église Catholique a été représentée par trois (03) religieuses de l’Institut Notre Dame de l’Église, deux (02) diacres stagiaires, deux (02) prêtres de la Société des Missions Africaines (SMA) dont le Curé et plusieurs fidèles œuvrant sur la paroisse Ste Thérèse de l’Enfant Jésus d’Adamavo, Archidiocèse de Lomé, Togo. Les Églises Évangélique Presbytérienne et Méthodistes ont été également représentées par leurs Pasteurs et les fidèles. La manière de se saluer de chaque Église est apprise et utilisée au cours des rencontres œcuméniques.

 Au cours de ces rencontres, un temps de partage constitué d’exhortations nous a fait comprendre que nous devrons aimer les uns les autres en tant que fils et filles de Dieu. Un hymne œcuménique ‘Nous sommes UN dans un lieu d’Amour’ a été composé et exécuté à chaque rencontre.

Par ailleurs, nous organisons d’autres activités œcuméniques tout au long de l’année pastorale à savoir : les rencontres d’échanges et de réflexions ; les partages de repas aux cours des fêtes de Noël et Pâques, et le grand rassemblement des trois Églises pendant la période de pentecôte.  

Loin d’être une obligation ou formalité, l’œcuménisme est devenu une réalité qui nous permet de mieux vivre ensemble. Les rencontres continuelles nous donnent l’opportunité d’apprendre les uns des autres. Cela aide à chercher les solutions aux problèmes pastoraux, sociaux-politiques et économiques.  Cependant, il y a un besoin de sensibilisation et de formation de tous les fidèles à l’œcuménisme. Ce travail permettra la participation active de tous les chrétiens. Nous continuons à prier en espérant la réalisation de la communion plénière de toutes les Églises.

Rév. Père Godfrey Joseph NAIKA, SMA 

Paroisse Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face d’Adamavo.