Imprimer

Les missionnaires irlandais tentent de planter un million d'arbres dans le cadre du reverdissement de l'une des régions les plus arides d'Afrique.

Les Nations Unies ont invité l'Irlande à contribuer à la réalisation du projet de la Grande Muraille Verte, qui vise à lutter contre la désertification au Sahel, un vaste territoire au sud du Sahara.

Le projet Laudato Tree, géré par la Société des Missions Africaines (SMA), espère pouvoir lier le mur et créer un héritage durable de la visite du pape en Irlande en août. Michael D Higgins, le président, devrait prononcer un discours majeur sur la désertification et la réponse du pays à Dublin demain.

"La Grande Muraille verte de l'Afrique donne à l'Irlande l'occasion d'établir un nouveau départ et de démontrer son engagement à tenir les promesses faites lors de l'accord climatique de Paris", a déclaré le porte-parole de la SMA, Don Mullan.

Lorsque le mur sera terminé, il couvrira 11 pays sur 8 000 km.

La proposition de l'ONU impliquerait des écoles, des paroisses et des communautés plantant des arbres en Irlande, augmentant la biodiversité et améliorant la pollution.

Le projet Laudato Tree tire son nom d'une encyclique papale de 2015 du pape François, Laudato Si ', sur l'environnement, et vise à être une expression de l'intervention. Le Pape est en visite en Irlande cet été dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles.

Monique Barbut, secrétaire exécutive de la convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification, rencontrera le président et les membres du Dáil cette semaine.

Joe McHugh, le whip en chef du gouvernement qui mènera des réunions avec ceux qui soutiennent le plan cette semaine, a déclaré: "C'est un projet extrêmement ambitieux et c'est exactement le type de réponse mondiale qui est nécessaire pour lutter contre le changement climatique. J'ai vu l'impact sur les communautés rurales en Afrique - il s'agit de protéger la vie ".

- The Times, London