Imprimer

« Les jeunes ont de fausses images de Jésus qui les amènent souvent à ne pas être attirés par lui. Ils ont une vision erronée du modèle chrétien, et donc de ses règles, qui semblent éloignées des gens ordinaires. Ainsi, pour certains, le Christianisme est perçu comme inatteignable ».

     (Document final du pré-Synode des jeunes, in Zénith.org/article/Catégorie/ Synodes-des évêques/ consulté le 26 mars 2018.)

Je dédie ce livre aux jeunes qui cherchent des repères pour construire un monde juste et fraternel. Il n’y a qu’en Jésus Christ que l’amour reçu devient oblatif et non possessif.

La transformation du monde n'a lieu que lorsque nous apportons des éléments de changement de l'intérieur. Il n'y a pas d'autre moyen d'améliorer notre réputation que de commencer à bien nous comporter. Il y a un pouvoir caché dans la jeunesse qui peut leur permettre à se surpasser à faire le bien. Ce chapitre a pour but d'inviter les jeunes à avoir confiance en eux, à utiliser les potentialités qu'ils ont pour faire advenir le changement. Ce n'est pas un appel à la lamentation, mais au redressement de la tête. Nous invitons les jeunes à prouver qu'ils ne sont pas aussi mauvais que le pensent beaucoup d'aînés. Ils peuvent participer de manière responsable à l’amélioration de la vie de la société.