Imprimer

À Kamuchanga, localité située dans la ville de Mufulira à une soixantaine de km au nord de Ndola, capitale économique de la Zambie, les fidèles chrétiens catholiques de Ste Marie ont célébré le jubilé d’or de leur paroisse. L’événement qui a rassemblé environ 2000 personnes dans une messe célébrée en plein air et présidée par Mgr Ignatius Chama, archevêque de Kasama (Zambie), fils de la région, a eu lieu le samedi 7 juillet 2018.

Parmi les concélébrant, Mgr Mgr Patrick Chisanga, évêque de Mansa (Zambie) et une dizaine de prêtres, la plupart issus de la paroisse. Dans l’assistance, de nombreux religieuses et religieux. Ils sont, comme le signale M. Chephas Chibessa, président du conseil paroissial, les signes de la croissance spirituelle de la paroisse. « Nous avons des prêtres, beaucoup de paroissiens et paroissiennes se sont engagés dans la vie religieuse. De nombreux laïcs engagés ont assumé, en dehors de la vie pastorale, des responsabilités politiques. D’autres sont des hommes d’affaires. Pas seulement cela, nous avons enregistré beaucoup de baptêmes et plusieurs paroissiens ont reçu beaucoup d’autres sacrements. »

Le père Gustave Mukocha, supérieur régional sma de la Zambie, précise que la paroisse a donné à l’Église catholique deux évêques, de nombreux religieuses et religieux, un bon nombre de prêtres diocésains. La SMA compte dans ses effectifs deux prêtres, les pères Benedictus Nshikita et Moses Chileshe, ainsi que de nombreux séminaristes. « C’est vraiment une pépinière pour les vocations religieuses et sacerdotales, conclut-il. » Non seulement cela, la paroisse qui a grandi, a permis aussi la croissance de ses fidèles, comme en témoigne M. Andrew Mwamba, président du comité d’organisation du jubilé : « Pour moi, cela signifie maturité spirituelle, maturité dans le christianisme. Nous avions commencé par un petit noyau de fidèles, une petite école. Puis nous avions construit une petite église qui a été agrandi par la suite. À mesure que la communauté s’agrandissait, nous croissions spirituellement, physiquement, et mentalement. Cela signifie beaucoup pour moi, parce que j'ai vu beaucoup de changements, à la fois dans le caractère et le comportement des fidèles à cause de la Parole de Dieu que nous recevons de notre Église. »

De son côté, la jeunesse paroissiale de Kamuchanga s’approprie cet héritage glorieux, mais aussi parsemé d’épreuves, et insère ses actions d’évangélisation dans une dynamique œcuménique et fraternelle : « En tant que commission des jeunes ici à Sainte-Marie, témoignage la présidente, Mme Priscilla Mukuka, nous sommes chargés de nettoyer l’église et ses alentours. Nous visitons également toutes les communautés ecclésiales de base (et nous en avons 14) pour sensibiliser les jeunes sur l'importance de la foi catholique. Nous sommes environ mil jeunes sur la paroisse et nous aimerions participer positivement à sa croissance. C’est dans cette perspective que nous organisons des campagnes d’évangélisation en collaboration avec d’autres paroisses et avec d’autres confessions chrétiennes. Nous savons que nous pouvons construire et devenir ensemble, ici à Kamuchanga, une famille. »

La paroisse Ste Marie, fondée par les pères Blancs, est animée par les pères de la Société des Missions africaines depuis 1975. Les défis pastoraux répondent à ceux du charisme sma, le développement de la cité et l’attention aux pauvres. Pour le père Gustave, « à première vue, cette paroisse est comme constituée d’une classe moyenne. Mais dans la réalité, cela n’est pas le cas. On rencontre bien sûr des gens de classe moyenne, mais il y a beaucoup de pauvres, des personnes vulnérables et des gens abandonnés. Nous avons donc toute notre place ici. Nous nous impliquons dans les domaines divers, notamment dans l’éducation, pour offrir aux jeunes des compétences diverses, pour les accompagner dans leur processus d’émancipation, pour les aider à se construire selon les valeurs de l’évangile. Ils deviendront ainsi un témoignage pour les autres. »

Pour le père William Sinkala, sma zambien et curé de la paroisse, être missionnaire à Kamuchanga, c’est être attentif aux valeurs de justice et de paix : « Pour nous sma, notre mission doit promouvoir la justice et la paix. Et nous avons ici à la paroisse une commission de justice et paix. Elle s’engage auprès des pauvres dans leur lutte pour les droits civiques, dans leurs difficultés à accéder aux services de première nécessité, tel que la scolarisation des enfants, les soins médicaux. Notre action s’étend même au-delà des frontières paroissiales. De cette façon, nous pouvons dire que le charisme sma est constamment actualisé. »

L’ensemble de ce travail missionnaire est rendu possible, en partie, par l’implication des fidèles chrétiens, amis des Missions africaines, présent à Ste Marie de Kamuchanga. Leur participation financière, spirituelle et fraternelle est particulièrement appréciée, comme en témoigne le père William : « Le groupe des amis de la SMA est fortement implanté ici. On les trouve aussi dans toutes paroisses animées par les pères sma en Zambie. Ils parrainent des séminaristes en cycle de philosophie, ils accueillent ceux qui viennent en vacances, leur offre un cadre de vie familial. Ils soutiennent constamment les activités missionnaires des pères en paroisses. Je peux dire qu’à travers eux, la SMA est davantage connue. »

50 ans de vie paroissiale, 50 ans d’évangélisation, 50 ans de joie et d’épreuves. Les paroissiens de Ste Marie restent reconnaissants aux pères sma qui ont installé dans la paroisse des centres de formation pour les jeunes (il existe à Kamuchanga, des centres de formation en coupe et couture, en menuiserie, en informatique…) et qui travaillent activement au développement de la cité. M. Cephas remercie au nom de la communauté paroissiale : « Avec les pères, nous nous sentons en confiance. Tant que nous nous pourrons, nous soutiendrons leurs efforts. Nous sommes fiers de les avoir avec nous et parmi nous. Pour nous, ils ne sont pas que des pères spirituels. Ils sont aussi des acteurs du développement de notre communauté et de tout le pays. »

Consultez quelques photos de l'événement

André N’koy Odimba, sma-mc