Imprimer

OUVERTURE DE LA 21e ASSEMBLEE GENERALE

Chers sœurs et frères

Un mot de bienvenu :

C’est en même temps un plaisir immense et un privilège pour moi de souhaiter la bienvenue à vous tous, participants de la 21e Assemblée Générale de la Société des Missions Africaines. Nous avons vingt et un membres « ex officio » - Marcos Delgado représente le District de l’Espagne de façon officielle en remplacement à Rafael Marco qui est empêché – et vingt trois délégués élus à cette Assemblée. Nous venons de dix-sept Entités existantes et de dix-neuf pays, ce qui reflète le caractère largement international de cette famille missionnaire. J’accueille aussi bien ceux ici présents dans cette salle mais aussi ceux qui nous suivent en direct par diffusion/retransmission sur internet. Pour la première fois, le mot d’ouverture est retransmis en direct (live streaming) pour que tous les membres et nos soutiens (supporters) puissent le vivre avec nous. Je vous demande de nous accompagner de vos prières tout au long des semaines à venir. Il y aura chaque jour, un résumémédiatisé des principaux événements de la journée.

J’accueille d’une façon particulière nos deux représentant laïques, BozenaLatocha et Dympna Mallon, qui ont été invité à vivre et à travailler avec nous pendant cette Assemblée. Je crois que c’est la première fois que nous avons deux représentantes laïques à une Assemblée Générale. Le fait que vous soyez des femmes est encore plus significatif. Je crois que votre génie féminin contribuera de façon significative à produire les résultats escomptés.

Je salue nos deux animateurs, la Sr Jeanne Marie Ouedraogo et le père Basil Soyoye. Il n’est surement pas nécessaire de faire une longue présentation de Basil pour qui que ce soit ici ; membre du District-en-formation du Nigéria, Basilassumait autrefois les responsabilités suivantes :Directeur du programme de stage au Caire, en Egypte, Recteur de la maison de formation de Bodija, Ibadan, Supérieur du District-en-formation de la Baie du Bénin, Supérieur de l’Année Spirituelle Internationale au Centre Brésillac à Calavi et actuellement Directeur de Carrefour des Cultures Africaines au 150 cours Gambetta à Lyon. La Sœur Jeanne Marie est originaire du Burkina Faso et nous vient de la communauté du Centre Spirituel de la Pommeraye en France. Je vous remercie tous deux d’avoir gracieusement accepté notre invitation à être les modérateurs de cette Assemblée. Je salue nos traducteurs Michel Savadogo et DominickWabwireh, nos Secrétaires Sylvère Atta et Steven Phillips ainsi que notre équipe média composée de Gérard Sagnol et Charles Jebamalai.

De nombreux participants prennent part pour la première fois à une Assemblée Générale. Certains ont peut-être été auparavant ici et occupaient d’autres postes, mais viennent maintenant pour la première fois en tant que membres de l’Assemblée. Selonmes estimations, plus de 50% des participants vivent cette expérience pour la première fois. J’espère qu’elle sera pour vous et pour nous tous une expérience profondément nourrissante pour notre vie commune dans le Christ.

Remerciements :

Nous devons commencer par rendre grâce à Dieu de nous avoir appelé à sa mission et de nous avoir permis d’arriverà ce jour. Je suis particulièrement reconnaissant envers Dieu de nous avoir soutenus tout au long de ces six années, malgré nos faiblesses, nos insuffisances et nos réponses contradictoires, d’avoir initiéà travers nous un nouvel horizon. Je suis reconnaissant pour tout le soutien que j’ai reçu personnellement de mon Conseil et de mon équipe de soutien et de tous les confrères et associés que j’ai rencontrés lors de mes voyages. Cela a été pour moi une expérience profonde d’humilité, mais des plus gratifiantes.

Nouvelle Aventure :

Nous avons choisi, peut-être pour la première fois à ce que je sache, de tenir notre Assemblée en dehors de notre maison sise à la Nocetta. Les chambres disponibles à la Nocetta ne seraient simplement pas suffisantes pour les besoins. Pour ce faire, nous sommes venus ici à la Casa per Ferie surla Via di Val Cannuta. En venant ici dans ce Centre, cela nous permet d’être tous ensemble tout au long de l’Assemblée. Pas besoin de se précipiter dans des vas-et vient juste pour faire une petite sieste. Nous avons été chaleureusement accueillispar le personnel de ces locaux. Ils sont prêts à mettre tout le nécessaire à notre disposition. Nous avons donc un jardin spacieux avec une belle pelouse dans laquelle marcher, prier, s’asseoir et jouer. C’est un couvent de la Compagnia di Santa Teresa di Jesu, dont la communauté vit dans une section du bâtiment, et donc nous travaillerons dans une atmosphère de prière. Je suis confiant que notre séjour ici sera à la fois confortable et agréable et cela nous permettra de nous dévouer à la tâche qui nous estconfiée.    

Nous entamons cette aventure avec une nouvelle approche. Depuis plus de trois ans maintenant, le Conseil Général discutaitde ce qui pourrait être la meilleure approche à adopter pour l’Assemblée Générale 2019. Notre choix pour l’approche du Discernement Appréciatif a été approuvé par le Conseil Plénier 2017. À ce Conseil, nous avons choisi comme thème pour notre Assemblée :« Une famille fidèle à son charisme missionnaire dans le contexte changeant et complexe d’aujourd’hui ».L’approche du Discernement Appréciatif cherche à partir de nos forces, puis à bâtir sur ces forces pour le futur. Nous avons tous été engagé dans le processus depuis plus d’un an maintenant, à travers les Communautés Apostoliques de nos lieux de mission. J’exprime ma gratitude aux membres de la Commission Préparatoire d’avoir produit certaines questions d’orientation afin d’aider lors des étapes du Découvrir et de la phase initiale du Devenir. Le questionnaire a été publié dans le bulletin 148. Je tiensà signaler qu’il y a eu un très bon et sérieux engagement au sujet du Questionnaire au sein de la Société. Mes remerciements à tous les membres et aux Supérieurs qui ont organisé ces rencontres à différents niveaux. Les réponses à ce questionnaire de toute la Société se trouvent dans le Bulletin n° 151 et seront la toile de fond de notre travail ici pour les étapes suivantes :Devenir 2, Décision et Déploiement. La méthodologie sera expliquée en détail plus tard aujourd’hui.

Le conteste Global :

Je suis conscient que nous vivons notre mission aujourd’hui dans un contexte global tendu. Des guerres et des rumeurs de guerre nous assaillent de partout.   La mission que nous vivons en tant que SMA se trouve,dans de nombreux endroits,dans un contexte de haute insécurité. (De ce fait) Nous ne pouvons qu’avoir avant tout aujourd’hui une pensée pieuse pournotre confrère, Pier Luigi Maccalli, kidnappé à Bomoanga, au Niger, dans la nuit du 17 septembre de l’année dernière. Jusque-là il est difficile d’identifier où il se trouve. Nous prions avec ardeur, comme nous l’avons fait chaque jour, ces sept derniers mois et plus, pour sa libération en toute sécurité. Nous devons également garder à l’esprit que deux autres confrères ont été enlevés au cours de ce mandat passé. Heureusement, les deux ont été libérés, physiquement indemne, après un certain nombre de jours. Des groupes tels que Boko Haram au Nigeria et au Niger et, à Seleka et anti-Balaka en Centrafrique, ont fait des ravages dans ces pays et sur leurs peuples. Dans ces zones de forte insécurité et de terreur, tandis que le personnel des ONG pourrait partir pour des raisons de sécurité, les missionnaires et le personnel de l’Église restent, prêts à risquer leur vie pour leur troupeau.

Les opportunités :

De nombreuses opportunités de croissance nous sont présentées durant cette assemblée. Nous allons rêver (Devenir), décider (décision) et exécuter (Déploiement) le meilleur Leadership et Structures qui pourront aider la croissance de notre mission. Ce sera un défi, mais je n’ai aucun doute que cette Assemblée pourra relever le défi. Heureusement, nous ne partons pas de rien, et ma gratitude va aux membres de la Commission des Structures et tous ceux qui par la suite ont aidé au processus à travers leurs Communautés Apostoliques par leurs contributions afin de produire le document de travail qui nous trace les chemins d’avenir.

Un des défis et peut être même une tension pendant ce dernier mandat a été d’essayer de maintenir et même de renforcer la présence SMA dans les ancienne Entités tout en gardant notre priorité sur l’Afrique et ses peuples. De nouvelles missions ont été ouvertes dans différents pays en Europe et aux États-Unis. Je crois que cette réalité sera toujours un défi et une opportunité pour les six prochaines années. Notre devoir ici sera de concevoir et mettre en œuvre des directives et des plans d’action pour atteindre de meilleurs résultats.

Un autre défi sera de maintenir ou même de renforcer notre Charisme d’être des missionnaires « Ad extra », « Ad gentes » et « Ad Vitam ». J’espère que nous pourrons renforcer notre zèle « apostolique ». Je suis reconnaissant au P. Bruno Semplicio, anciennement Postulateur de la cause du Fondateur, qui, au cours de ces dernières années, attire régulièrement notre attention sur le fait que nous sommes appelés par notre Fondateur à « faire simplement comme les Apôtres ». Garder cet objectif constamment à l’esprit nous aidera à devenir et à décider la manière dont nous vivons notre mission avec la plus grande fidélité aujourd’hui. Je n’ai aucun doute que cela inclura des moyens d’accroître la place des laïcs afin d’améliorer notre réponse et de donner plein pouvoir aux laïcs d’exercer pleinement leur vocation baptismale à la mission.

Nous allons bien entendu élire un Supérieur Général et un Conseil pour diriger la Société pour les six prochaines années. Je prie pour que nous fassions un bon discernement et de bons choix.

L’influence du Pape François

Le Pape François a été élu pour être le Serviteur des Serviteurs de Dieu juste quelques semaines avant le début de ce mandat. Ainsi, notre mandat a été contemporain de celui du Pape François. Son influence pour qu’advienne le bien dans le monde est incalculable. Deux documents déterminants de son Pontificat, EvangeliiGaudium et Laudatosi, ont eu une influence énorme sur l’Église et la société en général. Permettez-moi de le dire, ces documents sont critiques pour la SMA. Inaugurer l’année de la Miséricorde à la porte de la Cathédrale de Bangui en Centrafrique était pour nous et pour le monde, un puissant message prophétique. Nous sommes vraiment privilégiés de vivre notre cheminement missionnaire à l’époque du Pape François. Nous avonsleprivilège d’être reçus en audience par sa Sainteté le 17 mai.

Espérance :

Personnellement, je viens à cette Assemblée avec un grand espoir pour l’avenir. Dans les Écritures, nous n’entendons pas souvent des mots comme le succès. Cependant, nous entendons beaucoup parler de fécondité. Nous vivons notre Assemblée à la lumière de Pâque. Nous revivons et continuerons de revivre tout au long de l’Assemblée, l’expérience des premiers chrétiens, quand ils sont parvenus à une foi plus profonde en la résurrection de Jésus et que le Royaume de Dieu est vraiment présent dans notre monde. C’est la base de toute notre foi ; C’est la base de toute notre espérance. Il y a un impératif missionnaire : ne pas rester enfermé dans les chambres de nos peurs, mais plutôt marcher avec le courage d’un chrétien condamné, et proclamer à tout le monde la Bonne Nouvelle et confesser que Jésus-Christ est Seigneur.

J’ai la conviction que cette Assemblée sera fructueuse. Cette conviction en effet, repose sur le fait que nous ne servons pas notre mission, mais plutôt celle de Dieu, celle qu’il nous a confiée avec notre charisme spécifique en tant que SMA. Nous allons discerner et réfléchir, et ensemble décider au nom de toute la Société. Nous allons essayer de prendre du recul face à toute tentative mesquine de tirer profit pour notre petit groupe SMA au détriment des autres. Notre tâche est donc communautaire, celle de rechercher ce qui serait mieux pour la mission de toute la Société pour les six prochaines années.

Conclusion :

Je voudrais conclure mon allocution par un mot de remerciement à un certain nombre de personnes. D’abord, je tiens à remercier très sincèrement les membres de mon Conseil et tout le personnel de la Nocetta. Ils ont été d’une grande générosité et extrêmement patients. J’ai dû compter sur eux pour m’aider avec les différents défis linguistiques et ils n’ont jamais manqué d’être aimable dans leurs réponses. Notre Conseil a fait l’expérience d’une sorte de rupture dans les premières années, quand Francois Gnonhossou a été nommé par le Saint-Père, Évêque de Dassa-Zoumé en République du Bénin. François de Paul Hounge a été élu pour remplacer François au Conseil Plénier et s’est inséré sans heurts dans l’équipe. Vivre dans la communauté de la Nocetta ces six dernières années a été énormément enrichissant et agréable. Ce lieu est imprégné d’un bel esprit fraternel et maternel. Il y a une pléthore d’activités tout au long de l’année. Je peux compter du bout des doigts le nombre de jours durant ces six dernières années où nous n’avons pas été bénis par la présence de visiteurs. Nos frères musulmans qui ont vécu avec nous ces quatre dernières années ont apporté une fraîcheur à notre vécu quotidien. Et les Sœurs Franciscaines de la Présentation de Marie de Coimbatore en Inde, par leur esprit de gaieté et leur présence priante, contribuent énormément à créer une atmosphère où l’on se sent nourri dans le corps, dans l’âme et l’esprit. Je n’oublie pas notre personnel laïc dévoué, ceux qui travaillent aux archives et à l’économat, et tous ceux qui rendent un service joyeux et généreux au niveau domestique.

Prière :

Prions comme nous l’avons fait ces derniers mois avec la prière en Préparation de cette Assemblée.

                        « Réunis par Jésus Christ et façonnés par Sa Parole,

Aide-nous à avancer, forts d’une nouvelle vision, dans l’espérance !

Renouvelle en nous la joie de l’Évangile,

Afin que nous puissions être des témoins crédibles

De la Bonne Nouvelle, spécialement en Afrique. »

Notre Dame, Reine d’Afrique, intercède pour nous tout au long de nos délibérations. J’invite le Serviteur de Dieu Melchior de Marion Brésillac et tous les missionnaires qui nous ont précédés, à prier pour nous.

C’est par ces mots que je déclare ouverte la 21eAssemblée Générale de la Société des Missions Africaines.

Rome le 30 Avril 2019

P. Fachtna O’Driscoll SMA

Supérieur Général