Imprimer

Genèse et cadre juridique 

Ce programme conçu en octobre 2017 par la Commission Paritaire SMA-NDA sur le Patrimoine commun avait été approuvé par les deux conseils généraux d’alors. Ce programme que certains pourraient qualifier à raison d’ambitieux s’étend sur une période de huit ans. En juillet 2018, le programme a été entériné par le chapitre général des Sœurs NDA ; en Mai 2019, il a été ratifié par l’Assemblée générale des Pères SMA. Depuis il est devenu une feuille de route pour les deux Instituts dans le cadre des recherches sur le Patrimoine Commun et le vécu du charisme aujourd’hui.

Pourquoi 2016 ?

 

Le choix de 2026 ne relève pas du hasard. Trois raisons justifient ce choix. En 2016, nous célèbrerons trois anniversaires marquants de notre histoire :

-          200 ans de la naissance du p. Augustine Planque,

-          170 ans de la fondation de la SMA

-          150 ans de la fondation des Sœurs NDA.

La visée est que les deux Instituts cheminent ensemble au cours des huit prochaines années, par différentes étapes de recherches, de partage sur le vécu du charisme et sa transmission, de réflexion et de discernement pour arriver à actualiser et mettre en œuvre notre charisme dans nos contextes modernes. Le processus aboutira à des célébrations communes prévues pour 2026.

Mise en route du processus

Dès l’approbation par les deux conseils généraux d’alors, les membres de la commission avaient déjà lancé des recherches d’ordre historique. ‘C’est au bout de l’ancienne corde que l’on tisse la nouvelle’ dit un proverbe béninois. L’actualisation et l’articulation du charisme ne peuvent être bénéfiques que dans la mesure où elles se reposent sur l’histoire et tout le trésor qu’elle contient. Il était donc nécessaire de se remettre à l’écoute de nos fondateurs et de boire à leurs sources. C’est ainsi que bien avant l’approbation du programme par les chapitre/Assemblée, la commission avait diligenté des recherches sur des thèmes spécifiques confiés à des personnes ressources et des hommes et femmes de bonne volonté.

Du 4 au 8 novembre, les membres de la commission se sont retrouvés avec les personnes ressources pour la mise en commun des résultats des recherches. Ils ont arrêté un certain nombre de thèmes qui ressortent de leur lecture des écrits et actes des fondateurs. Ces thèmes feront l’objet de recherches plus approfondies qui impliqueront plusieurs pôles ou centres en Afrique et en Europe. Ils ont par la suite réfléchi sur les voies et moyens à employer pour impliquer le maximum des membres des deux Instituts dans la réalisation des plans élaborés à chaque phase.

François de Paul HOUNGUE,

Vicaire Général SMA et membre de ladite Commission