Imprimer

Péréré3Le mauvais état des routes m'a empêché d'arriver à la3e messe à l'heure. Par conséquent, j’avais un retard de 30min en dépit de ma voiture à quatre roues motrices. À un moment donné, j'ai dû laisser la voiture sur le chemin et appeler une moto pour m'emmener au village. A l'arrivée au village, les chrétiens attendaient patiemment tout en ayant organisé des animations.

Fidèles à la tradition de l'engagement missionnaire de la Société des Missions Africaines (SMA), dans les zones de première évangélisation, les missionnaires de la SMA continuent de témoigner de la joie de l'Evangile dans la paroisse de la Conversion de saint Paul à Pèrèrè dans le nord de la République de Bénin, à 388 kilomètres de Cotonou, capitale économique du pays.

Comme la plupart des villages du nord du Bénin, la majorité de la population de notre communauté paroissiale adhère aux religions traditionnelles ou à l'islam. La langue dominante est Bariba et la plupart des gens sont engagés dans l'agriculture de subsistance et le commerce.

C'est dans ce contexte historique, socioculturel et religieux qu’évolue lentement mais régulièrement l'activité missionnaire de la SMA vers les plus abandonnés.

Avec la collaboration des catéchistes et des sœurs Albertines, nous nous visitons ? des villages où tous sont souvent heureux de nous accueillir, musulmans comme adeptes des religions traditionnelles.

Notre paroisse est subdivisée en zones pour en faciliter l'administration. Les zones sont; Pèrèrè, Suya, Kpané et Kpebié. Chaque zone prend en charge l'organisation quand les chrétiens des différents villages se réunissent pour les célébrations de Noël ou de Pâques.Péréré2

(Il est important de dis-le ?) C’est toujours une grande joie de voir comment les chrétiens sont fiers de leur foi, en dépit de leur petit nombre. Ils se lèvent tôt le matin et se réunissent dans les chapelles de leur village pour dédier leurs activités quotidiennes à Dieu Il se réunissent à nouveau le soir pour remercier Dieu pour la journée. Nos communautés chrétiennes se sont également engagées à célébrer les grandes fêtes de l'Église telles que Noël, Pâques, les Saints Patrons... Ils participent aussi joyeusement à des pèlerinages.

Cette année, la fête de Noel a réuni les communautés de centre Pèrèrè,   Ourarou, Darukpara, Kpiré et Won. Ils étaient les villages voisins d'accueil ???. Il y avait quatre messes pour la veillée de Noël, chaque prêtre présidant deux des quatre messes. Cinq messes ont été célébrées le jour de Noël. J'ai présidé les messes au centre de Pèrèrè,   à Ourarou et à Kpiré. Le prêtre de la paroisse, le P. Vijay Bhaskar, présidait les messes de Won et de Darukpara.

Dans la nuit du 24 décembre, la messe a été célébrée à 20h dans le premier village, et à 22h30 dans le deuxième village. Bien qu’épuisé par le mauvais état des routes accédant à villages, j'ai été stimulé par les visages joyeux des membres de la communauté qui étaient présents pour célébrer la naissance de Jésus. La soirée s'est poursuivie au presbytère paroissial par une courte célébration avec de la nourriture et des boissons avec la communauté des Sœurs Albertines.

Péréré1Le jour de Noël, j'ai présidé les célébrations eucharistiques à la paroisse à 7h30. Ensuite, je me suis dirigé vers Ourarou pour la messe de 9h30, puis j'ai terminé avec la messe à Kpiré à 11h30. Le mauvais état des routes m'a empêché d'arriver à la 3e messe à l'heure. Par conséquent, j’avais un retard de 30 min malgré mavoiture à quatre roues motrices. À un moment donné, j'ai dû laisser la voiture sur le chemin et appeler une moto pour m'emmener au village. À leur arrivée au village, les chrétiens attendaient patiemment tout en ayant organisé des animations. Comme la chapelle du village était trop petite pour accueillir quatre villages, une structure simple a avait été érigée à l'extérieur de la chapelle. Elle était recouverte de feuilles de palmiers pour fournir un peu d'ombre pour ceux qui étaient en dessous. Le système de sonorisation était si performant que non seulement les personnes présentes à la messe pouvaient suivre, mais aussi celles qui étaient dans le village.

Même après avoir passé toute la nuit à danser et à chanter des chants de Noël, les chrétiens ne semblaient pas fatigués car ils continuaient à danser pendant la messe. J'ai baptisé des bébés dans les villages pour marquer cette fête importante de la venue de notre Sauveur.

La célébration eucharistique qui a fourni la nourriture spirituelle a été suivie par la nourriture pour nos corps. Différents types de plats délicieux qui avaient été préparés la veille ont été partagés entre toutes les personnes présentes, y compris les non-chrétiens qui se sont joints à nous pour célébrer. Après le beau banquet, j'ai commencé mon voyage de retour à la maison paroissiale.

C'était dire à quel point notre fête de Noël était joyeuse. Nous avons été mandatés par le Christ pour aller de l'avant et proclamer la Bonne Nouvelle et nous avons la chance d'accomplir cette noble tâche avec des cœurs reconnaissants, en priant avec foi que la venue du Christ nous apportera la joie, une paix durable et plus encore la communion avec nos frères et sœurs.

Année heureuse et bénie pour 2020

                                                                                                                      P. David Obara sma