Imprimer
 
sma act fev1
 
Bienvenue à ce deuxième numéro de notre magazine d'information SMA.
A la une de cette édition :
- la fête de Noel a la paroisse St. Mark de Shubra, en Egypte avec les paroissiens et les enfants de l'école du club du bonheur. Une célébration marquée par les restrictions de la Covid-19.
- regard sur la maison de formation SMA en Angola, une maison en arrêt à cause de la Covid-19.
- Reprises des activités du Centre « Icof » en Tanzanie, un centre dédié a la formation continue des Prêtres, religieux et religieuses.


EGYPYTE

C’est noël en Egypte ou l’église d’obédience Coptique comme d’accoutume a célébré la fête de noël le 07 janvier passe. Dans les quelques rares communautés chrétiennes, cette festivité emprunt aux restrictions dues à la covid-19 a été une occasion de retrouvailles et de partages. Tel fut le cas de la communauté de la cathédrale saint marc Shubra confie à la SMA.

Autel magnifiquement décoré, sapins splendidement illumines, une crèche somptueusement imposante, et une communauté, réduite à 40 pourcents de sa capacite d’accueil selon les mesures mise en place, voilà le décor dans lequel la communauté de la cathédrale Saint Marc Shubra a célébré la fête de noël.

Ce contexte n’a cependant pas gâché la joie de cette communauté à accueillir son Christ et Seigneur qui se donne à elle.

Des enfants handicapés, très souvent rejetés et livrés à eux-mêmes à qui la magie de noël à donné un sourire, à travers la pastorale des pères de la cathédrale Saint Marc Shubra

Cette année à la paroisse St Marc de Shubra, nous avons eu la chance de fêter la fête de Noël malgré les difficultés sanitaires qui se produisent dans le monde. Elle a été marquée par les restrictions et les mesures mises en place par le gouvernement pour les célébrations et les vacances. Et ça s'est bien passé ; Bien sûr, pas avec les mêmes sentiments car tout le monde a peur du covid-19 ; mais au moins nous sommes venus à l'église pour rendre grâce au Seigneur pour la fête de Noël, la fête de la naissance de Jésus-Christ. Et cela, non seulement dans la paroisse, mais aussi à l'école, notre école pour enfants handicapés où nous avons une pastorale particulière pour ces enfants ; c'était aussi bien. Nous avons également organisé un bazar de Noël, et des chants de Noël qui étaient très bons, et avons donné l'opportunité aux enfants d'exprimer leurs talents et leurs dons en tant qu'enfants handicapés

ANGOLA

Fonde le 06 Janvier 2018 par décision des membres de la délégation de l'époque, le séminaire propédeutique SMA de l'Angola continue de faire son chemin. Il est cependant en arrêt à cause de la covid-19. Les Séminaristes qui jusque-là y séjournaient se sont vus dans l'obligation de rejoindre leur famille jusqu'à ce que la situation s'améliore. Dans un reportage signé du P. B.K, il nous est donne un aperçu des réalités du séminaire.

Avec le chant de coq, commence une nouvelle journée dans la maison de formation SMA a Musseque, Bengo, Angola, qui a été inauguré en 2018. C’et une maison propédeutique où les jeunes hommes discernant leur vocation à la vie missionnaire avec la SMA sont introduits dans la vie de la société. Ensuite ils se déplacent dans divers séminaires diocésains où ils étudient la philosophie avant de partir pour la maison spirituelle internationale, à Calavi au Bénin. Etant un pays de langue portugaise, le défi majeur pour les étudiants est d’apprendre l’anglais et le français, les deux langues officielles de la SMA. Mais ayant des cours de langues réguliers des efforts sont faits pour qu’ils apprennent la langue. En raison de la pandémie mondiale une majorité d’entre eux sont chez eux, ils ne peuvent pas poursuivre les études. Les étudiants sont néanmoins très satisfaits de la formation SMA. Ceux qui m’a captivé à rejoindre la SMA, c’est la simplicité de la congrégation, la façon dont ils travaillent, le charisme de la SMA d’être avec les abandonnés, d’être dans les zones d’évangélisation primaire, cela m’a touché.

Ce qui m’a motivé à aimer la SMA c’est la première évangélisation, ici en Angola, nous avons l’expérience de la mission à Nagongo et j’adore les expériences comme celles-ci. J’espère qu’un jour je serai un tel missionnaire. Aujourd’hui nous avons seize séminaristes de manière officielle. Beaucoup de jeunes qui veulent faire une expérience missionnaire avec la SMA. Nous avons un étudiant en théologie à Anyama. Et celui qui le suit directement est en stage au Togo. Nous sommes six séminaristes qui sont à Malanje, qui sont en philosophie ; et nous avons deux qui ont terminé la philosophie et qui sont en attende de la prochaine étape.

 

TANZANIE

Le Centre de formation continue "Icof" a réouvert ses portes le 11 Janvier dernier. Ce Centre est né de la collaboration des Pères SMA, Pères Spiritains, Pères Blancs et des Sœurs Missionnaires de Notre dame d'Afrique.

Et il se veut de fournir aux Prêtes, Religieux et religieuses une opportunité, un espace et un temps de renouvellement personnel en vue d'un meilleur service de l'Evangile.

L'idée d'avoir un programme conjoint de formation continue a été perçue comme une nécessité pendant un certain temps, puis en 2015, la décision a été prise par les supérieurs généraux de certaines Congrégations et Sociétés de lancer le programme. La première session anglophone a eu lieu à Bagamyo, en Tanzanie, en juin-juillet 2016.

Au départ, les participants n’étaient uniquement que des membres des différentes congrégations fondatrices. Puis, plus tard, il a été jugé important d'inviter les prêtres diocésains et les religieux locaux. Aujourd'hui, le nombre de participants englobe tous ces groupes.

Nous remercions Dieu - tout va bien. Nous avons commencé avec un programme capacitif, après quoi nous avons eu une séance de relaxation physique et maintenant nous entamons des domaines plus profonds de notre formation continue.

La session globale dure maintenant 6 mois avec la possibilité pour certains participants de se joindre à des sections spécifiques. Il y a 3 animateurs ainsi que d'autres qui sont invités à guider différentes parties ou thèmes du programme. Pour cette année le centre compte 17 participants inscrits au programme de six mois. Et comme toutes les années le programme a lieu à Tengeru, Arusha en Tanzanie.

Le programme Icof, avec les differentes conferences qu’il offre permet à une personne de se rapprocher plus de Dieu. Tous ensemble ici nous sommes de six differents pays et nous apprenons beaucoup de choses les uns des autres.

Ce programme m'aide vraiment, tout d'abord à entrer en contact avec moi-même, avec ceux qui m'entourent et aussi à grandir spirituellement.

Je suis très heureux, je prie pour que ce programme continue à aider non seulement les religieux, les prêtres…. les hommes et les femmes mais aussi d'autres personnes comme les prêtres diocésains qui pourraient venir de différents pays africains… pour en bénéficier… parce que c'est vraiment quelque chose dont nous avons besoin.

La session générale se concentre sur les domaines humain, spirituel, académique et pastoral de la vie du, prêtre, religieux et religieuses

Actualités Générales

C'est tout pour cette édition. Nous vous donnons rendez le 1er lundi du mois prochain toujours avec de nouvelles histoires de nouveaux endroits. Sur ce, nous vous souhaitons un très bon début de mois et que vive la mission!