Imprimer

vlcsnap June

Dans ce sixième numéro de notre magazine d’informations, nous irons :
1- dans le nord du Nigeria, plus précisément dans le diocèse de Kontagora, où l'on assiste depuis plusieurs mois à une recrudescence de violences. Des violences qui empêchent le bon déroulement des activités pastorales.
2- Puis en Espagne : où depuis le mois de Septembre de l'année passée, l'Archidiocèse de Madrid a confié à la SMA, une nouvelle paroisse, dans la banlieue de Madrid. Une paroisse sur le point de fermer, mais qui, grâce à la SMA, est en train de renaître.
3- Et pour clore notre actualité, nous nous rendons à Amsterdam, aux Pays-Bas, à la découverte du« projet Stap verder ». Un projet mis en place par la SMA et la « Stichting Pastoraal Diaconaal Centrum Bijlmermeer », pour aider les personnes sans papiers et sans domicile fixe.

 

Nigeria

Comment continuer le travail d'évangélisation dans un atmosphère d’insécurité ? voilà l'inquiétude de la communauté chrétienne du diocèse de Kontagora. Un diocèse qui a récemment connu une recrudescence de violence, rendant difficile le travail d’évangélisation aux prêtres et aux sœurs et empêchant les chrétiens de vivre et pratiquer leur foi en communauté.

Mgr Bulus Dauwa Yohanna - Evêque de Kontagora:
Ces derniers temps, nous vivons dans une très grande situation d’insécurité et cela a affecté notre ministère ici : les visites dans les villages pour célébrer la messe et mener d’autres activités pastorales. Vous n'êtes pas sûr que si vous vous rendez dans les stations secondaires, vous reviendrez ou que vous trouverez même des gens dans ses endroits.
À Kontagora, nous avons maintenant certains de nos membres qui ont fuient leurs villages ; et ils viennent en ville à la recherche d’un logement. Nous ne sommes pas préparés à cela ; nous n’avons pas de place pour eux et pourtant nous devons nous occuper d’eux. Aucune disposition n'est prévue à cet effet.
L’insécurité affecte vraiment notre travail ici ; puisque notre travail d’évangélisation consiste à se déplacer d’un endroit à un autre, de village en village, à visiter les familles en plus de la célébration de la Messe. Et nos écoles et nos centres de santé dirigés par les sœurs ne fonctionnent pas actuellement, à cause de l'insécurité et de la peur d'être kidnappés.

Rév. Sr. Moriah Jacob, NDA – Supérieure de la Communauté NDA de Papiri:
Les bandits viennent menacer les pauvres, confisquant leur bétail, leur argent ; tout ce qu'ils ont, ils les prennent, même leurs vélos. A Papyri précisément, nous avons reçu une lettre, environ 2 semaines avant Pâques, nous menaçant d’apporter de l’argent, sinon ils nous tueront et tueront nos enfants. Après un certain temps, l'école a continué et quelques temps après nous avons reçu encore une autre lettre nous disant qu'ils viendraient le 19 mai. Nous n’avons pas eu besoin de les attendre. Nous avons renvoyé les enfants dans leurs familles et nous avons quitté l’endroit. Nous avons dû quitter cet endroit et nous manqueront tellement aux enfants, car il n’y a pas d’écoles ici, pas même une école publique.

Rév. P. Emmanuel AMBI - Vicaire à St. Pierre de Bobi:
La plupart de nos gens ici sont ce que nous pouvons appeler les plus abandonnés. Ils sont sans abri ; ils n'ont rien à faire ; certains n’ont même pas quelque chose à manger. Beaucoup sont tués et rien n'est fait. Alors, nous prions et espérons que les gens viendront à notre aide, qu’ils nous soutiendront afin d'encourager notre peuple qui traverse cette période difficile. Ceci pour qu’à la fin, la mission du Seigneur puisse continuer, en particulier aux milieux des plus abandonnés qui vivent ici, qui, sont le centre de notre charisme.

Espagne

Situé dans la banlieue de Madrid St. "François de Paul" est une paroisse confiée à la SMA par l'Archidiocèse de Madrid. Elle est la toute première paroisse confiée à la Sma en Espagne. Une paroisse qui fait la joie des Pères SMA pour l’opportunité qui leur est donné de servir.

Rév. P. Marcos DELGADO - Supérieur provincial de l’Espagne:
Nous avons la joie d’avoir été accordé cette paroisse au mois de Septembre. Le choix de demander une paroisse à Madrid est venu du constat que nous avons fait des provinces comme l’Italie et France qui ont une paroisse. J’ai pu visiter la paroisse de Lyon et j’ai été émerveillé.
Etant donné que nous sommes nombreux maintenant ici à Madrid, on a pensé qu'il était temps de demander une paroisse. Nous avons demandé une banlieue de Madrid. Pour nous c'est un choix important ; un choix qui nous engage. La raison est aussi pastorale.
Nous avons constitué une équipe : Le P. Saturnino, le vice provincial est le curé ; nous avons aussi le P. Raymond et le P. Victor.
Pour le moment nous en sommes au début mais nous sommes heureux de rendre ce service.

Une joie qui est tout aussi partagé par les fidèles Chrétiens, qui sont heureux de la présence des Pères SMA

Rév. P. Raymond KOFFI - Vicaire à « San Francesco de Paula »:
Il y'a quelques fidèles qui sont heureux de nous voir ici ; de nous voir, parce qu'il y a vraiment un manque assez important de prêtres. Avant que nous ne venions, cette paroisse était destinée à être fermée ; et donc je crois que le diocèse nous voit d'un œil positif, parce qu'il voit que notre présence aide cette paroisse à revivre. Il y avait assez de difficultés ; difficultés à laquelle nous faisons face et que nous essayons de corriger, tout en insufflant un souffle SMA.

Un souffle Sma qui n’est pas seulement limité aux territoires Africains mais à tous les territoires où se trouvent des africains d’origine

Rév. P. Victor AZIABLI - Conseiller de la province d’Espagne: 
Personnellement quand je suis rentré dans la SMA on disait que la mission était en Afrique et après on nous dit que c'est auprès des Africains et par la suite nus avons compris qu’ici aussi il y’a mission. Mission à partir de sa définition qui veut dire être envoyé. Donc, c'est l’église qui nous envoie pour faire ce travail dans ce quartier où il y’a plus d'immigrants de qu’Espagnols, que d’autochtones : nous avons des immigrants de l'Amérique latine mais aussi de l'Afrique. Et la plupart des Africains se sentent bien accueillis ici parce que bons nombres d'entre eux parlent l’anglais où le français.
Pour dire quelque chose d’autres, il ne faudrait pas qu’on pense que c'est seulement en Afrique qu'il y’a mission. Où on est, on est toujours missionnaire. C'est surtout le cœur et la méthode d’approche qui sont essentiels ; sans oublier que nous devons être auprès des pauvres et des plus abandonnés ; et c’est la raison pour laquelle même nous avons choisi ce quartier, pour pouvoir vivre notre charisme.
La mission continue tant qu'il y a une volonté et nous sommes cette volonté dans ce quartier.

Pays Bas

Le charisme Sma a toujours été d’être au service de l’Afrique et des Africains où qu’ils vivent dans le monde.
Au sud-est d’Amsterdam, la communauté africaine qui y vit est principalement originaire du Ghana ou du Nigéria ; mais aussi de nombreux autres pays. Les missionnaires Sma basés à Amsterdam sont très actifs dans le soutien des personnes et des familles entières avec ou sans papiers.

Rév. P. Frans Mulders - Membre du Conseil d’Administration de « Stap Verder »: 
Nous coopérons maintenant avec le centre diagonal œcuménique qui a été initié par certaines des dénominations chrétiennes de cette partie d’Amsterdam. Nous appelons ce projet «Stap Verder» qui veut dire «une longueur d'avance».

Rév. P. Augustin N’dah - Curé de la Communauté Francophone de Begijnhof: 
J'étais vraiment impliqué émotionnellement. Je me suis vraiment senti interpellé par les situations que j'ai rencontrées et les problèmes que mes frères et sœurs d'Afrique et de l'autre côté du monde partagent avec moi.

Le projet pastoral pour les africains de l’Afrique de l’ouest dans le centre œcuménique «Stap Verder» fournit des consultations et répond aux besoins des sans-papiers en ce qui concerne le logement, l'alimentation, l'habillement, les procédures d'immigration. Il s'agit d'une équipe de consultation volontaire qui comprend également des travailleurs sociaux et des avocats. Tous les services du centre sont gratuits.

Les personnes sans domicile peuvent prendre des douches, laver leurs vêtements, utiliser Internet. Les groupes de femmes apprennent à coudre, à fabriquer des bijoux ou à fabriquer des sacs qu’elles vendent.
La Sma soutient également la communauté francophone de l'église catholique de Begijnhof et la communauté philippine. La Sma possède également un projet pour le développement des missionnaires laïcs.

Rév. P. Frans Mulders - Membre du Conseil d’Administration de « Stap Verder »:
Vous savez peut-être très bien que la province néerlandaise a une longue histoire de travail très étroit avec les missionnaires laïcs, avec les associés ; elle les forme et les envoie en mission.
Ce centre de formation missionnaire est coordonné par Liesbeth GLASS. Il sert à préparer les missionnaires laïcs à partir en mission, à travailler très étroitement avec nos missions Sma où qu'ils soient.

Le Centre de Formation SMA pour les missionnaires laïcs - recrute et assure la formation des laïcs, qui sont ensuite envoyer dans les missions SMA en Afrique pour une période de 4 ans. La formation dure un an et comprend une visite dans un pays d’Afrique. La plupart des missionnaires laïcs néerlandais sont envoyés au Libéria, en Tanzanie et au Ghana.

Informations Générales

1- Tous les Supérieurs d’entités SMA et leurs Conseils ont suivi une formation continue de deux jours sur la protection de l’enfance et les directives canoniques d'administration générale. Le P. Waclaw Dominik, chargée du bureau de l’intégrité du ministère et le P. Joseph Koonamparambil de la Propaganda Fide étaient les personnes ressources.

2- le samedi 22 mai, a eu lieu à la Maison de Formation SMA de Nairobi, l'ordination diaconale de 6 de nos étudiants. Une cérémonie présidée par Mgr John Oballa Owaa, évêque du diocèse de Ngong, Kenya.

3- Depuis la première semaine du mois de Mai passé, les Pères François de Paul, Rozario et Dominik qui étaient en visite sont maintenant de retour à la Maison Générale à Rome.

4- Les 10 et le 12 mai dernier s'est tenu en ligne le Conseil provincial de la Province d’Irlande. Les échanges ont porté sur des questions telles que la protection des mineurs, les rapports des prêtres en Afrique, et du travail de la province irlandaise dans les domaines de la justice, des communications, de la collecte de fonds, et bien d'autres.