Imprimer

Traffickingarticle

Les migrants font presque tous les jours la une des journaux ces dernières années. Tandis que l'attention des médias porte sur les débats sur l'opportunité de laisser entrer les gens ou non, les missionnaires SMA et NDA se tournent vers les victimes du trafic des êtres humains et le réseau criminel qui les sous-tend.

Beaucoup de nos membres travaillent avec les victimes et les survivants de manière discrète et efficace depuis de nombreuses années dans différents pays. Les Conseils généraux des deux instituts missionnaires ont décidé de renforcer ce ministère et de mieux le coordonner.

Comme bon nombre des victimes en Europe viennent du Nigéria, nous avons décidé de créer au Nigéria une équipe de six membres composée de trois membres de la SMA et de trois membres de la NDA. L'équipe aura trois responsabilités principales:

- Sensibilisation des victimes potentielles

- Mise en réseau avec nos membres du même ministère en Europe

- Accompagnement des rescapés qui rentrent chez eux et les aider à se réinstaller dans la vie

Nous avons produit un documentaire intitulé «Combien… comme outil de création de sensibilisation avec l’aide de M. Antonio Guadalupi, producteur de film et ami de la SMA. Nous avons réalisé de nombreuses copies de DVD pour distribution et les avons disponibles via notre canal youtube.com/smaollywood. (La vidéo est en haut à droite de cette page Web).

Osakue

Francis Rozario, membre du conseil général de la SMA, s'est rendu au Nigéria pendant deux semaines pour rencontrer l'équipe SMA-NDA et divers autres partenaires potentiels. Il a rencontré M. Nduka Nwawwene, commandant de la NAPTIP (Agence nationale pour l'interdiction du trafic des êtres humains), M. Solomon Okoduwa (conseiller spécial du gouverneur de l'État d'Edo sur le trafic des êtres humains), Mme Grace Osakue (directrice de l'Initiative Filles de pouvoir), Prince Ehihioya (membre de la cour intérieure de l'Oba du Bénin) et certaines congrégations religieuses impliquées dans cette bataille. Il a également rencontré les communautés apostoliques de Benin City et de Lagos.

Prince Ehihioya

Entretemps, en Italie, le documentaire a été projeté au Sénat italien et a reçu une réponse positive. Le 16 novembre 2018, un groupe d'ONG et de volontaires a organisé une projection du documentaire à Rome. Environ 120 personnes ont assisté au programme. Ils prévoient de se donner la main pour faire quelque chose.

Bientôt, nous identifierons divers partenaires en Europe pour des actions plus concrètes. Notre rêve est de voir les gens mieux sensibilisés au Nigéria pour qu’ils ne se fassent pas facilement avoir et que les trafiquants soient appréhendés en Europe tout en continuant de répondre aux besoins pastoraux de tous les membres du réseau.