Imprimer

Tanga 33Tanga en langue swahili signifie « une voile de bateau ». C’est aussi le nom donné à un nouveau foyer pour les jeunes et les enfants vulnérables, en particulier les albinos, construit par la région/District SMA à Mwanza, en Tanzanie. C’est un endroit où quatorze jeunes filles et garçons trouveront la sécurité, une éducation complète de haute qualité, de bonnes conditions de vie, mais surtout des soins familiaux et de l’amour. Ces dernières années, en particulier au cours de la dernière décennie, la violence à l’encontre de la population albinos en Tanzanie a fortement augmenté. Il y a eu de nombreuses attaques contre le peuple albinos, au cours desquelles certains d’entre eux ont été mutilés ou même tués.

Ces attaques ont été causées et alimentées par une idéologie monstrueuse qui prétend qu’une partie d’un corps d’un albinos utilisé dans certains rituels de sorcellerie peut apporter à quelqu’un fortune dans ses entreprises ou bonne chance dans les élections. On croit également que les rapports sexuels avec une femme albinos peuvent guérir quelqu’un du VIH/sida. C’est ainsi qu’un grand nombre d’enfants et de jeunes albinos ont été placés dans différents centres, gérés principalement par le gouvernement, ou, dans quelques cas, par d’autres organisations religieuses ou non gouvernementales. La plupart de ces endroits, sinon tous, sont très institutionnalisés et surpeuplés, fournissant juste la sécurité de base, la nourriture et un semblant d’éducation formelle. Certains de ces centres ont été construits à l’origine pour répondre aux besoins d’enfants et des jeunes ayant des besoins spécifiques, principalement des enfants aveugles, ou sourds et muets. En très peu de temps, ces lieux sont devenus des refuges pour des centaines d’enfants et de jeunes albinos. Dans le centre Buhangija à Shinyanga, lors de la période de pointe de 2015, il y avait environ 100 enfants aveugles, sourds et muets et plus de 300 Albinos. De toute évidence, ces endroits n’étaient pas suffisamment préparés pour répondre à un si grand nombre de nouveaux arrivants et très souvent ils sont devenus de grandes institutions avec peu ou pas de AST (amour et soins tendres).  

Tanga 22Dans ce contexte, dès le début du projet "Tanga", nous voulions qu’il s’agisse d’une maison et non d’une institution ; une maison avec esprit de famille, des soins et de l’amour. Ce n’est pas par hasard que l’immeuble a été prévu pour accueillir quatorze jeunes et non quarante, accompagnés d’au moins deux tuteurs permanents et peut-être de bénévoles temporaires. Il s’agit d’une grande famille africaine et non d’un pensionnat ou d’un dortoir. Le nomme "tanga" indique l’objectif principal de cet endroit. Il vise à fournir à ces enfants et eunes de bonnes voiles bien adaptées à leurs canots de sauvetage, afin qu’ils puissent attraper un vent pour une navigation dans leur vie longue et réussie. "Tanga pour ? un talent" est l’un des principaux principes pour appeler de nouveaux enfants à rejoindre notre famille. Chaque personne est dotée par Dieu de certains talents et nous aimerions que chacun soit tiré vers le haut grâce à ces talents. Ainsi, le critère des notes élevées à l’école, du talent intellectuel, bien qu’important cependant, n’est pas déterminant pour devenir un membre de la famille "Tanga". Notre priorité est d’aider (en particulier) surtout ceux qui en ont le plus besoin, les plus vulnérables et les plus abandonnés. Nous ne faisons que les inciter à gérer et à vivre pleinement leur vie, malgré les nombreuses difficultés et les adversités auxquelles ils sont confrontés. Non seulement ils doivent combattre cette idéologie hideuse justifiant les agressions envers eux, mais ils sont aussi confrontés à de nombreux problèmes de santé supplémentaires comme par exemple des problèmes de vision et surtout le plus dangereux de tous, le cancer de la peau, si répandu parmi eux sous le soleil africain. Les albinos en général ont moins (d’occasions) de chance d’obtenir une bonne éducation et de bons emplois. Beaucoup d’entre eux ne fonderont jamais leur propre famille.

Tanga sera non seulement un foyer pour petit groupe de jeunes défavorisés, principalement des albinos, mais aussi il travaillera activement et énergiquement pour la protection complète, la promotion et l’intégration de la population albinos en Tanzanie en général. Pour cela nous voulons nous attaquer aux causes profondes de leur exclusion de la société et de la violence à leur encontre, dans le but de trouver des solutions concrètes aux problèmes et d’apporter un réel changement dans leur vie. Un autre objectif très important de Tanga est une intégration sociale profondément enracinée, (l’inclusion) et un changement social positif. Tanga sera ouvert à tous, quelle que soit la couleur de sa peau, de son sexe, sa religion, son appartenance ethnique ou son appartenance politique. Ce sera une plaque tournante pour diverses activités créatives, non seulement pour les habitants de la maison, mais aussi pour les enfants et les jeunes du quartier ainsi que d’autres endroits, là où nous aimerions que notre message se répande. Nous prévoyons des programmes gratuits de cours, des jeux, du théâtre, des compétitions, des films, des présentations, etc. Ce sera un lieu de construction de ponts et d’une intégration réelle et profonde - une maison (sur la colline) essayant de faire une réelle différence.

         Tanga44
 Depuis janvier de cette année, cinq filles albinos : Kaboula, Tatu, Regina, Felisita et Agnès, ainsi que leur gardienne et « mère » spirituelle - Sr. Amelia (une sœur Loretto polonaise associée à la SMA) y vivent. Le 14 mars 2020, marque l’ouverture officielle de la maison, avec la présence des représentants de l’Église locale, des autorités locales, des forces de police et de quelques autres invités. Il reste encore du travail à faire pour terminer et équiper la maison. Nous essayons également de construire une petite chapelle dédiée à Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus juste à côté de la maison. Enfin, nous devons améliorer la route d’accès à la maison, qui permettra également d’accéder à l’ensemble des terres SMA sur Bwiru Hill à Mwanza. Ce sont certainement des tâches exigeantes et importantes. Mais ce qui est encore plus important que le travail nécessaire pour finir la construction de la maison et son ameublement ainsi que pour trouver des fonds afin de soutenir ce projet, c’est de construire une vraie famille, de créer une vraie maison. Cela a été notre objectif principal dès le début

 Le bateau avec sa voile appelée "TANGA" part du port de Mwanza pour un voyage aux horizons illimités, avec à son bord nos enfants et nos jeunes un voyage qui les amènera loin et dans la sécurité. Ce projet utile et qui donne la vie existe grâce à de nombreux et généreux bienfaiteurs. Que Dieu récompense tous ceux qui ont ajouté même une simple brique à la maison sur la colline.

            La voile est en place, il est temps de commencer le voyage...

                                                                                                            Janusz Machota SMA